Archives de tags | Gironde

Château de Cadillac: Un lieu, plusieurs histoires

De Cadillac, commune située à environ 35km de Bordeaux, je ne connaissais malheureusement que le célèbre centre de détention pour malades mentaux très dangereux… mais cette visite au château, qui appartient désormais aux' »Monuments Nationaux' », nous a fait passer une après-midi agréable et instructive.

cadillac

A notre arrivée, nous regardons de dehors les douves, totalement dévouées à la végétation de nos jours. Nous entrons dans un petit local qui sert à la fois d’accueil, de caisse et de boutique. La demoiselle qui s’occupe de ce lieu est avenante, et elle nous propose une visite guidée, ce qui normalement ne s’effectue que sur réservation. Il faut dire qu’à part ma soeur, mon mari et moi-même, seules 3 jeunes filles se joindront au groupe, l’affluence en cette fin du mois d’août n’est pas au zénith.

Nous acquittons un prix d’entrée de 5€ par personne, la visite guidée étant gratuite, ainsi qu’un petit livret d’accompagnement. Lire la suite

[Photos] Jardins de France: Le Jardin Botanique à Bordeaux

Le Jardin botanique de Bordeaux exerce les missions suivantes :

conservation des espèces botaniques régionales, s’appuyant entre autre sur un des plus célèbres herbiers de France,
actions de sensibilisation du public (visites, stages pédagogiques),
échanges scientifiques dans l’environnement botanique,
conseil et expertise dans tous les domaines concernant les plantes.

Le Jardin botanique de Bordeaux a connu un développement spectaculaire avec l’ouverture d’un nouvel espace à la Bastide de 4 ha (en 2003) qui qui complète l’établissement historique situé dans le Jardin Public (1 ha). En 2007, cette partie du Jardin botanique de la Bastide s’est dotée d’un ensemble administratif, d’un accueil du public et de serres de présentation et de conservation.

ImageImageImage

A l’intérieur de sa palissade en bois faite de 1 200 m3 de chênes de Charente abattus par la tempête de 1999, le Jardin botanique s’organise autour de six espaces.
Ses champs de culture regroupent 44 parcelles sur 12 110 m2. Ils présentent des extraits de cultures du monde : blé, avoine, lin et millet. Leur arrosage, économique, s’inspire des techniques d’irrigation des pays sahéliens.
Sa galerie des milieux, avec ses jardins hors sol, reconstitue 11 paysages du Bassin aquitain : dune, falaise calcaire, prairie humide, pelouse, landes, sur 13 500 m2.
Son allée des plantes invite à la promenade sur 2 500 m2, entre lianes, vignes et autres plantes grimpantes cultivées sur des supports inattendus.
Son sentier des pionnières abrite des plantes ainsi dénommées parce qu’elles ont la particularité de coloniser les terres pauvres.
Son jardin aquatique, plan d’eau d’un hectare, est sillonné d’allées et présente une grande diversité d’espèces.
Enfin, son ensemble d’espaces communautaires complète le paysage, des parcelles accessibles à tous et notamment aux riverains. La mise en oeuvre de cette idée est une première en France.

Le Jardin botanique implique d’ailleurs étroitement les populations riveraines avec ses parcelles cultivées par les enfants des écoles et ses espaces ouverts aux étudiants (Ecole d’architecture et de paysage de Bordeaux, universités…)

(texte issu du site officiel du jardin)

ImageImageImageImageImageImage

[Photo] Sunset in Lacanau

Quelques photos d’un coucher de soleil magnifique à Lacanau, venant ponctuer une belle journée en famille…

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage

[Photo] Châteaux de France (1): le château de Villandraut (33)

Le château de Villandraut est situé sur la commune du même nom, dans le département de la Gironde, à environ 60 kilomètres au sud-est de Bordeaux. Classé aux Monuments Historiques depuis 1886, ce château fut édifié par Bertrand de Goth à partir de 1305, lorsqu’il devint pape sous le nom de Clément V. On pense que ce dernier était natif de Villandraut et qu’il le fit construire afin d’y séjourner lors de ses séjours dans ce qui s’appelait alors la Guyenne. En état actuel de quasi-ruine, surtout depuis la Révolution Française, il est néanmoins ouvert aux visites, organisées par l’association loi 1901 Adichats: en juin, juillet, août et septembre, tous les jours de 10h à 13h et de 15h à 19h, les week ends et jours fériés de 14h à 17h en octobre, novembre, février, mars, avril, mai, et toute l’année sur rendez-vous. Des animations y sont régulièrement organisées, comme une chasse aux oeufs à Pâques, un vide-grenier médiéval, une Fête des Fous avec démonstrations de fauconnerie, des visites aux flambeaux lors des Journées du Patrimoine ou encore une nuit des étoiles avec la présence d’astronomes.

ImageImageImageImageImageImageImageImageImage

ImageImageImageImage

[En France] [Photo] Jardins (1): Le jardin de la Mairie à Bègles (33)

Bonjour à tous et toutes!

Une de mes passions c’est la photographie, même si je ne suis qu’une amatrice.

J’aime partir avec mon appareil, un peu à l’aventure, et chercher de jolis endroits.

Je commence aujourd’hui une série de billets consacrée aux jardins, essentiellement près de chez moi à Quimper, mais aussi en Gironde où je me rends assez souvent car mes deux soeurs y ont élu domicile.

Je débute donc cette série avec le jardin de la Mairie de Bègles (de M. Noël Mamère) et ses créatures étranges et sympathiques tout droit sorties des Fables de La Fontaine.

En espérant que mes clichés vous plairont 🙂

Image

ImageImage

ImageImageImageImageImageImage

[En France] Le parc ornithologique du Teich (33)

J’ai visité ce parc ornithologique il y a quelques étés avec mon mari, ma soeur et une amie de celle-ci.

Ce parc correspond tout à fait à l’idée que je me fais d’un parc animalier idéal, à savoir sans cage, sans grillage, où les animaux concernés sont libres d’aller et venir à leur convenance… et où nous, les humains, sommes à leur disposition et non eux à la nôtre…

Image

Le parc ornithologique du Teich est situé sur la commune du Teich, en Gironde, sur le bassin d’Arcachon.
Il s’agit d’un parc dédié entièrement à l’oiseau, qui à nul endroit n’est parqué pour le bon vouloir du touriste. Non, l’oiseau va et vient à sa guise, en fonction de ses périodes migratoires, de ses périodes de reproduction, de ponte, d’éclosion, de rythme…

Image
Le visiteur, une fois entré, a la possibilité de suivre 3 circuits sur le parc de 120 hectares:

– le tout petit, de 400m (sentier du rouge-gorge, idéal pour les familles avec jeunes enfants)
-le court, d’environ 2km (appelé Sentier de la cigogne)
-le ‘long » d’environ 4 km (sentier de l’Oie)

On peut cumuler le sentier de la cigogne et celui de l’Oie, ce qui fait une promenade d’environ 6 km. C’est ce que mon mari et moi avons choisi de faire, alors que ma soeur restait avec son amie qui ne souhaitait faire que le petit parcours de 2km.

Image

Les parcours sont semés de cabanes d’observation très bien situées et très bien conçues, qui permettent d’observer les oiseaux sans être vu et donc sans les perturber. Il y a au total 20 cabanes, certaines au niveau du sol, d’autres qu’on atteint en montant quelques marches, dont une qui offre une vue spectaculaire et panoramique sur le Bassin d’Arcachon.

Image

Il faut bien comprendre qu’on ne fait pas venir les oiseaux sur le parc, ils viennent quand ils en ont envie! A certaines périodes de l’année, le visiteur verra des cigognes, à d’autres non, des oisillons ou non, des hérons cendrés ou non!
Dans chaque cabane, des affiches proposent la liste complète des oiseaux visibles au cours de l’année, avec les périodes de présence…

J’ai été atterrée en regardant le livre d’or à la sortie de lire des messages de visiteurs mécontents disant texto « Mais pourquoi vous n’avez pas mis de cigognes? »… ces personnes-là n’ont vraiment pas compris la but d’un parc ornithologique…

Non mais t'es bête ou quoi????

Non mais t’es bête ou quoi????

En tout viennent sur le site plusieurs dizaines d’espèces différentes, évidemment nous ne les avons pas toutes vues mais tout de même en avons admiré beaucoup, notamment: quelques cigognes, de nombreuses espèces de hérons, des cygnes, beaucoup de canards différents, des grèbes, des spatules, des bécasses, des cormorans, des huppes, des oies, des aigrettes…. j’en passe. Mon plus grand plaisir a été, dans la dernière cabane, grâce à pas mal de patience et à l’aide de photographes espagnols super sympa, d’apercevoir le rare et timide martin-pêcheur…hélas, pour moi qui adore les rapaces, ce n’était pas du tout la période des faucons et autres milans… je reviendrai!

Il faisait très chaud, et il est recommandé de prendre une bouteille d’eau par personne, a fortiori en plein été. La première moitié du grand parcours est un peu plus intéressante que la seconde, mais le tout est passionnant…les chemins sont bien damés, balisés et plats.

Image

Je recommande fortement d’apporter des jumelles; sinon il est possible d’en acheter à l’entrée, ainsi que des graines pour les oiseaux.
A noter la présence de chevaux et de moutons qui aident à l’entretien des 120 hectares du site.

Image
Il est possible aussi de faire tout le tour extérieur du parc à vélo, ça a l’air super sympa. On peut aussi faire le bassin d’Arcachon en kayak, canoë…

Le parc est ouvert toute l’année, tous les jours à partir de 10 heures. Il faut compter entre 1h30 et 5h de visite. Le site est accessible aux handicapés. Des visites guidées individuelles, en famille ou en groupe sont possibles sur réservation.

L’entrée est de 6,80€ par adulte et 4,80€ par enfant de 4 à 14 ans.
Il existe un abonnement annuel de 24€ qui permet l’entrée illimitée sur le site pendant un an. Si j’habitais la région, je le prendrais tout de suite pour pouvoir observer les oiseaux en toute saison et à toutes les étapes…

A noter la présence d’une boutique de souvenirs et d’un restaurant.

Je recommande avec enthousiasme le Parc Ornithologique du Teich!

Image

[Resto] Hippopotamus Villenave d’Ornon

C’est au mois de juin 2012 que j’ai, pour la première fois de ma vie, poussé les portes d’un restaurant franchisé Hippopotamus. Je m’y suis rendue avec ma soeur, son compagnon, leur bébé et la maman de mon beau-frère, à l’établissement situé à Villenave d’Ornon en banlieue de Bordeaux, dans la grande zone commerciale des Rives d’Arcins.

Image

Drôle de choix, me direz-vous, puisque ma soeur ne mange pas de viande, et que moi j’en mange, mais uniquement chez moi ou dans la famille, jamais au restaurant. Mais mon beau-frère adore la viande et nous avions envie de lui faire plaisir!

Nous arrivons vers 19h30, sans réservation, et nous garons sur le parking privé. Dès notre entrée, l’accueil est souriant et nous sommes orientés vers une table de 6, et sans avoir à le demander la jeune femme apporte le siège bébé pour ma nièce alors âgée de 16 mois.

Nous prenons pour commencer un apéritif, de mémoire un martini, deux cocktails sans alcool, et pour moi un Hippo Colada, à base de rhum blanc, malibu, crème de coco, jus d’ananas et morceaux d’ananas. Ce cocktail se révèlera très agréable, tant grâce à son goût que sa présentation dans un très joli verre à la forme très originale, et de belles couleurs.

Image

J’avoue que je souffre un peu en regardant la carte, car j’adore la viande et je meurs d’envie de manger un carpaccio. Mais puisque ce n’est pas possible, ce sera, en entrée, un chèvre chaud à la provençale, deux belles tranches de bûche de chèvre bien présentées sur un toast grillé, avec un filet d’huile d’olive et des herbes de Provence, le tout sur un lit de laitue.

Image

Même entrée pour ma soeur et sa belle-maman, mon beau-frère choisira la salade César qu’il appréciera également.

Ma nièce, elle, a mangé sa purée à la maison, mais elle pioche dans toutes les assiettes, et entre deux bouchées fait des sourires à des mamies qui mangent non loin et craquent complètement sur elle, mais qui ne craquerait pas !!!

C’est l’heure de passer au plat.

Mon beau-frère jette son dévolu sur le tartare de charolais, cru (car il est aussi disponible en « aller-retour ») , qu’il préparera lui-même avec tous les ingrédients. Des frites accompagneront son plat.

Sa maman choisit le carpaccio au parmesan, c’est un supplice pour moi de la voir le déguster car je raffole de ce plat…

Image

Ma soeur et moi choisissons l’unique poisson présent sur la carte, à savoir le filet de tilapia à la plancha. Comme garniture, une grosse pomme de terre au four et de la ratatouille pour ma soeur, et pour moi des frites et de la salade verte.

Image

Le poisson est vraiment très très bon et goûteux, parfaitement cuit, les frites croustillantes et pas trop grasses, la salade est … verte :o) Tout le monde apprécie vraiment ses plats. En boisson, je bois de l’eau pétillante, je préfère être à l’eau à table.

Le service est souriant, agréable et professionnel, pas besoin de patienter trop longtemps ou de faire de grands gestes pour obtenir une seconde assiette de garniture, ou du pain pour Romane qui le dévore 🙂

Comme d’habitude, quand arrive l’heure du dessert je n’ai plus vraiment faim, mais je ne vais pas très souvent au resto donc je décide de me faire ce plaisir.

Tout le monde d’ailleurs se laissera tenter.

Ma soeur craque sur une « hippothéose des desserts », et malgré l’aide (modérée) de sa fille, elle aura bien du mal à terminer sa crêpe nappée de chocolat, petite mousse au chocolat, glace vanille, crème brûlée et salade de fruits.

Image

Pour ma part ce sera une coupe caramel addict, avec deux boules de glace, sauce caramel et crème fouettée, une overdose de sucre pour terminer le repas!

J’avoue ne plus me souvenir du dessert de mon beau-frère et de sa maman.

Ce restaurant est certes membre d’une chaîne, mais la qualité des plats, la variété, et le service sont au rendez-vous, en tout cas à celui de Villenave d’Ornon!

Mon beau-frère a insisté pour nous inviter, j’ignore donc le montant de l’addition, mais le repas valait le prix, c’était bien meilleur, aux dires de tout le monde, que le Buffalo Grill où nous avions déjà mangé et qui était franchement très moyen!