Finding Carter (ou comment j’accroche à une série pour ados…!)

Je me considère comme une sériephile certes, mais pas acharnée comme d’autres filles sur la blogosphère. Disons que je suis une bonne quinzaine de séries à la fois, mes goûts se portant sur des séries plutôt « adultes » (Homeland, True Detective, Secrets and Lies, Masters of Sex, Castle, Bates Motel, Chicago PD étant des exemples de ce que j’aime vraiment).

Je n’aime pas les séries typiquement « filles » (de type Revenge, Pretty Little Liars, Glee ou Mistresses, il y a longtemps déjà je n’accrochais pas à Ally McBeal ou Sex and the City), et j’ai horreur des séries adolescentes à base de vampires comme Vampire Diaries par exemple.

Mais il y a une série typiquement adolescente sur laquelle je suis tombée vraiment par hasard et que je me suis surprise à apprécier et à suivre assidûment durant toute la première saison, et maintenant la 2ème: Finding Carter.

fc1

Saison 1

fc2

saison 2

Finding Carter, c’est l’histoire d’une adolescente, Carter (Kathryn Prescott) qui apprend incidemment à l’âge de 16-17 ans que Lori (Milena Govich),  la femme qui l’a élevée, n’est pas sa mère, mais qu’elle l’a enlevée  à l’âge de 3 ans à sa famille d’origine. Elle va donc faire la connaissance de ses vrais parents David et Elisabeth (Cynthia Watros et Alexis Denisof), mais également sa soeur jumelle Taylor (Anna Jacoby-Heron) et son petit frère Grant (Zac Pullam).

lori liz

Lori et Elizabeth

Sans parler du choc qu’elle ressent, l’adaptation à sa nouvelle vie va bien sûr être compliquée et pleine de rebondissements. Lori était une mère « cool » voire laxiste, Elizabeth est une flic assez austère et maladroite dans l’expression de ses sentiments. Le père David cache bien des secrets, et Carter doit trouver sa place dans une fratrie où elle n’était jusqu’à présent qu’un fantôme, tout en luttant avec l’ambivalence de ses sentiments envers sa fausse mère. 

5

Carter, Taylor et Grant

Au début, Carter ne pense qu’à fuir sa nouvelle (mais vraie) famille pour retrouver Lori qui est en cavale, puis les choses vont lentement évoluer.

Nous retrouvons ensuite les thèmes habituels des séries ado, mais traités assez finement (je trouve): amours adolescentes et éveil à la sexualité, alcool, drogue, délinquance… et également les problèmes des parents entre secrets bien gardés, adultères et problèmes d’éducation.

Les protagonistes sont intéressants, avec une Carter est un peu crispante dans la 1ère saison mais plus attachante par la suite. J’ai un faible pour Max (Alex Saxon), un ami de Carter dans son ancienne vie qui la suit dans la nouvelle, un grand mou sensible tout mignon, et Taylor, la soeur jumelle de Carter.

max taylor

Max et Taylor

J’apprécie également la bande originale de la série (le générique est du groupe MisterWives), avec la particularité qu’à chaque nouvelle chanson, MTV nous indique le titre et l’interprète en bas de l’écran.

Je me suis vraiment auto-surprise en accrochant à cette série mais je dois admettre que j’attends toujours avec plaisir l’arrivée d’un nouvel épisode!

Cynthia Watros, Zac Pullam, Alexis Denisof, Anna Jacoby-Heron, Kathryn Prescott, Milena Govich and Alex Saxon (from left)

Publicités

9 réflexions sur “Finding Carter (ou comment j’accroche à une série pour ados…!)

  1. Je ne connaissais pas cette série, bien que j’adore Kathryn Prescott, mais tu m’as donné très envie de la voir, je vais donc sauter le pas 🙂

  2. J’ai découvert cette série il y a peu et j’ai de suite accroché, les acteurs sont bons et on s’attache aux personnages vraiment elle est top et j’espère qu’ils vont continuer dans cette lancée !

  3. C’est amusant parce qu’en tant normal je suis assez réceptive aux teenshows et j’aime bien MTV parce que justement ils en proposent toujours des originaux qui sortent vraiment des clichés habituels, mais Finding Carter je n’ai vraiment pas accroché, j’ai trouvé ça beaucoup trop « plat » !

  4. Coucou, c’est rigolo moi aussi j’ai accroché.
    Pourtant « je n’ai pas l’age » quoique je trouve que dans les séries dédiées aux ados on sent bien la patte des créateurs (adultes).
    Les ados des séries ont des préoccupations et des problèmes d’adulte (je ne pense pas forcément à Finding Carter). bisous

  5. Le speech me fait penser à The Lying Game, j’avais adoré cette série… Alors je vais me dépêcher de regarder celle-ci !

Les commentaires sont tous modérés pendant la période des concours :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s