Les petites filles ne sont pas des femmes

Chaque année, dans le monde, principalement en Asie du sud et en Afrique subsaharienne, plus de 14 millions de filles de moins de 18 ans sont mariées de force par leurs parents, souvent à des hommes bien plus âgés qu’elles n’ont jamais vu…

Cela nous parait bien loin, et pourtant en France aussi, nous sommes concernés, car chaque année environ 70 000 fillettes ou adolescentes connaissent ce sort abominable.

C’est pour dénoncer ce fait que la réalisatrice Liza Azuelos a tourné un court-métrage choc, dérangeant, en transposant la situation aux beaux quartiers de Paris.

Une fillette de 12 ans (Adèle Gasparov) rentre de l’école, avec dans la tête les préoccupations normales de son âge: copines, garçons, premiers émois…

Là, sa mère (Julie Gayet) l’accueille tout sourire et lui offre une belle robe blanche, la maquille, la coiffe comme une petite poupée en lui promettant une surprise. Le père (Alexandre Astier) rentre alors et lui lance un glaçant « Une vraie petite femme »…

Puis c’est le départ en voiture, la gamine un peu angoissée serre son doudou dans les mains, les parents sont sur leur 31… jusqu’à la mairie où attendent les invités venus assister au mariage de la gamine avec un vieil homme…

Le film se termine sur le viol de la fillette par son nouvel époux…

Je trouve ce film extrêmement intelligent, par son refus de stigmatiser telle ou telle population, et en instaurant un fort sentiment d’empathie chez le spectateur. On se sent plus concerné que si on nous montrait la réalité en Afrique ou en Asie. On est choqué, et c’est ce que voulait la réalisatrice.

Demain, 8 mars, c’est la Journée Mondiale  de la Femme. Et chaque année, 14 MILLIONS de filles et de jeunes femmes sont arrachées à l’enfance pour subir le pire des outrages… Pensons-y.

Publicités

9 réflexions sur “Les petites filles ne sont pas des femmes

  1. Je découvre le film sur ton blog alors que toute la toile en parlait. Et ben, oui, j’avoue que c’est choquant. Justement parce qu’on a pas l’habitude de le voir transposer dans notre environnement culturel.

  2. Je trouve que c’est une très bonne initiative de la réalisatrice d’avoir créé ce court-métrage, et à toi de nous le montrer, ce film est absolument effroyable, cette histoire aussi, quelle horreur de faire subir tout « ça » à des enfants. Merci de m’avoir ouvert les yeux sur le fait que cela se produit également en France, et dans les pays occidentaux, merci beaucoup. Je trouve ça vraiment intelligent. Merci encore, c’est… terrifiant de voir tous ces nombres, mais la plupart des gens ne se rendent pas compte de quelle ampleur ce genre de chose ont pris… 70 000, c’est immense…

  3. Un beau film mais quelle hypocrisie de transposer ça dans une famille occidentale alors que chacun sait dans quels pays cela se pratique! Faudra-t-il aussi qu’on simule l’excision d’une blondinette pour oser parler du sujet tout en restant politiquement correct?
    Enfin, j’avoue ne pas comprendre…

Les commentaires sont tous modérés pendant la période des concours :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s