[Ma vie en eretz] Mike’s Place is the Place to be !!!

*´¨ +)
¸.+ •´¸.•´¨) ¸+.•*¨)
(¸.•´ (¸.+•´ .•´ : (´+¸.•*´¯`*•-+
º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’

Et d’abord, c’est qui ce Mike?

Tel-Aviv, vraie petite métropole israélienne, est parfois comparée à New York dans le sens où on a l’impression qu’elle ne dort jamais. C’est une ville vivante, joyeuse, totalement cosmopolite, colorée et éclairée de toute part…

Le Mike’s Place est une véritable institution de cette vie nocturne tel-avivienne.

Ce pub est situé sur la Tayelet, la promenade qui longe toute la plage sur des kilomètres, et pas loin de l’ambassade de France et de celle des Etats-Unis.

Pour ma part, mon appartement se trouvait à environ 500 mètres de là et j’y suis allée de très nombreuses fois, la plupart du temps avec des amis qui me rendaient visite de France, ou d’autres amis rencontrés sur place. Ils avaient ainsi une excellente idée de la vie nocturne de Tel-Aviv!

Entre temps, Mike’s Place semble avoir été plus ou moins franchisé, puisqu’ils en ont ouvert un 2ème à Tel-Aviv, cette fois sur Dizengoff, un autre quartier très commerçant de la ville, plus loin de la tayelet, mais je ne connais pas du tout cet autre pub.

Il y en a aussi à Jérusalem, à Eilat, à Hertzliya, mais celui de Tel-Aviv est spécial, d’abord parce que c’est le premier, fondé par Mike lui-même, et aussi à cause de son histoire tragique sur laquelle je reviendrai un peu plus loin…

*´¨ +)
¸.+ •´¸.•´¨) ¸+.•*¨)
(¸.•´ (¸.+•´ .•´ : (´+¸.•*´¯`*•-+
º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’

Qui rencontre-t-on dans ce pub?

Au Mike’s Place, on trouve vraiment toute la jeunesse de Tel-Aviv…

Image

Des sabras (nés en Israël), des olim hadachim (nouveaux immigrants qui viennent de faire leur alya), des Français en vacances ou olim, des Russes, des Ethiopiens, mais aussi des arabes israéliens venus, souvent, de Jaffa toute proche…

Il y a vraiment des personnes de tous horizons réunies autour d’une bonne salade, d’une bonne bière et d’un bon concert. C’est ce qui me plaît particulièrement dans ce lieu! Ca me fait penser à une oasis de paix et de fraternité (ce qui ne signifie pas qu’on ne trouve pas de la paix et de la fraternité ailleurs en Israël!)

Il y règne une ambiance super fraternelle, on y parle plein de langues, et la communication est facile cependant. On y ressent une immense tolérance, une grande ouverture d’esprit…

Mais un jour des personnes ont piétiné cette belle philosophie prônée par le Mike’s Place…

*´¨ +)
¸.+ •´¸.•´¨) ¸+.•*¨)
(¸.•´ (¸.+•´ .•´ : (´+¸.•*´¯`*•-+
º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’

Le jour de la haine

Le 29 avril 2003, alors que je vivais en Israël depuis 4 mois, et que je ne connaissais pas encore ce pub, un terroriste (je ne sais pas comment l’appeler autrement, désolée!) est venu faire exploser sa bombe au Mike’s Place, un peu après minuit.. Ce n’était pas un kamikaze, puisqu’il a pu s’enfuir et a été arrêté plusieurs jours plus tard…

Il s’est fait sauter à l’entrée du bar, tuant 3 personnes, Dominique une jeune française, pâtissière, qui aidait parfois le patron du Mike’s Place quand il manquait de bras pour le service, Yanai Weiss un musicien venu jouer de la guitare au Mike’s, et Ran Baron, musicien lui aussi.

50 personnes furent également blessées.

Je ne dormais pas à cette heure-là et j’ai nettement entendu l’explosion. C’était la première fois que j’entendais le bruit que fait un attentat, par la suite je l’ai entendu bien plus fort puisque je me suis trouvée quasiment au milieu d’un autre attentat, au marché en bas de chez moi.

*´¨ +)
¸.+ •´¸.•´¨) ¸+.•*¨)
(¸.•´ (¸.+•´ .•´ : (´+¸.•*´¯`*•-+
º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’

Et comme toujours, la vie continue

Pour montrer que la vie continue, le Mike’s Place a rouvert ses portes une semaine plus tard, comme une thérapie, dans les larmes et les sourires, sans jamais oublier les victimes dont les portraits ornent le bar.

ImageDominique (z’ ‘l) ui a perdu la vie dans l’attentat, et Gal

C’est à cette époque-là que j’ai commencé à le fréquenter, comme attirée par cette philosophie hyper-israélienne, où le danger et la haine rôdent certes partout et presque tout le temps, mais où j’ai réalisé, comme nulle part ailleurs, que rien ne vaut la vie.

Et je me suis mise à adorer cette endroit si fraternel, où boire une bonne bière et écouter une sacrée bonne musique live…

*´¨ +)
¸.+ •´¸.•´¨) ¸+.•*¨)
(¸.•´ (¸.+•´ .•´ : (´+¸.•*´¯`*•-+
º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’

On y boit quoi, on y mange quoi?

Ouvert de 11 heures jusqu’au ‘départ du dernier client’ (j’adore!), le Mike’s Place est plus qu’un bar, c’est un vrai petit restaurant sur le pouce.

On peut, à toute heure, y manger des tortillas, des empanadas, quesallidas, des plats tex mex (burritos, tacos, fajitas), le business menu (salades, hamburgers, entrecôtes, kebab), du fish and chips, des pizzas et plein d’autres plats encore…

A noter que le Mike’s Place assure un service de livraison sur Tel-Aviv.

Personnellement, je n’ai jamais mangé au Mike’s Place, pour la simple raison que je mange cachère et que la nourriture qui y est servie n’est pas cachère, la preuve: ils servent des plats avec de la viande et du fromage mélangés, ce qui est strictement interdit par la cacheroute, et « pire encore » (de mon point de vue), ils servent du porc. Mais à Tel-Aviv tout le monde ne mange pas cachère, bien moins que dans d’autres villes comme Jérusalem par exemple, et donc ces plats ont beaucoup de succès. Et j’avoue que quand je voyais les gens manger, ça me faisait super envie, ça avait l’air très appétissant :o)

J’y allais donc seulement pour boire un verre, et là aussi le choix est très important: de nombreuses variétés de cafés, des sodas, des jus de fruits, des vins rouges, blancs et pétillants, un champagne à la bouteille (1800 nis, soit environ 380 euros, jamais testé comme vous l’imaginez!), de très nombreuses variétés de bières en bouteilles ou à la pression, des alcools plus forts (whiskies, tequila, rhum, gin), des liqueurs et, mes préférés, de délicieux cocktails avec ou sans alcool.

Tous les soirs également, des concerts live, du rock souvent, du blues, parfois du jazz…

*´¨ +)
¸.+ •´¸.•´¨) ¸+.•*¨)
(¸.•´ (¸.+•´ .•´ : (´+¸.•*´¯`*•-+
º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’º’°’

Je n’ai jamais eu peur d’être au Mike’s Place, et je m’y suis toujours sentie bien… cet endroit me manque beaucoup depuis que je suis rentrée en France!

Ne manquez pas la page facebook du  Mike’s Place qui montre très bien l’ambiance qui y règne tous les soirs 🙂

Publicités

Les commentaires sont tous modérés pendant la période des concours :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s