Le jour où Yves a voulu (re)faire une percée dans ma sdb

Préambule

Pour moi, Yves Rocher c’est avant tout la marque de mon adolescence. En effet, à l’époque où on commence à avoir quelques boutons, à regarder les garçons, à culpabiliser parce qu’on a un gros cul qu’on est la seule à voir, ou à être mortifiée par ses seins qui poussent, entre autres gracieusetés, c’est Yves Rocher qui a entrouvert pour moi le monde merveilleux du cosmétique…

Dès mes 13-14 ans, tous les 3-4 mois avec mon argent de poche sagement économisé (10 francs par semaine !), je me faisais le plaisir d’une petite commande Yves Rocher pour moi toute seule. Le plaisir de la découverte sur catalogue (point d’internet en ces temps reculés), le choix des produits, le plaisir de savoir que l’on va recevoir un colis à domicile avec dedans des échantillons, des cadeaux… ça suffisait à mon bonheur… En plus, à cette époque je collectionnais assidûment les flacons miniatures de parfums, et ceux de chez Yves Rocher, on en recevait très régulièrement dans les colis, trop bien ! Et également, Yves Rocher c’était un peu un produit local, un Breton quoi !

Et puis, en grandissant, je me suis progressivement détachée de cette marque pour m’intéresser à d’autres ; je n’ai que très rarement acheté des cosmétiques de grandes marques, un petit plaisir de temps en temps mais je n’aime pas dépenser des sommes déraisonnables dans ce domaine… je préférais m’approvisionner en grande surface de produits des grandes marques telles Gemey ou L’Oréal…

Il s’est passé facilement 15 ans sans que je dépense un seul centime chez Yves Rocher .

Il y a plusieurs semaines, j’ai reçu un prospectus dans ma boîte aux lettres : une pub qui ne m’était pas adressée, pas de nom, une pub générale distribuée à tout le monde quoi…
Je l’ai ouverte, et j’ai aimé ça ! La frénésie de mon adolescence s’est soudain emparée de moi à la vue de ces jolis produits pas chers du tout, de ces jolis cadeaux, des frais d’envois offerts pour une nouvelle cliente… et j’ai craqué !

Bon j’ai été raisonnable, puisque j’ai acheté pour 30€ de produits seulement ; mais pour cela, cadeaux compris, j’ai reçu : un mascara, trois eye-liners, un fond de teint, une crème pour les mains spéciale grand froid, un masque aquatonic au raisin, une lotion lactée démaquillante, en cadeau deux jolis mugs avec leurs cuillers, et un gel lavant pour les mains dont je me propose de vous parler aujourd’hui…

Le produit

Justement, je n’avais plus de savon pour les mains dans ma salle de bains, et celui-ci a dû me coûter moins de 2€…

Le packaging

Il s’agit d’un gel lavant pour les mains de la collection « Fruits de Noël », produit en édition limitée, au parfum Orange et Chocolat.

Image
La contenance est de 300 ml, et c’est un flacon-pompe très pratique. Légèrement translucide, il laisse apparaître un produit de couleur ambrée, et surtout cela permet de savoir combien il reste de produit, moi personnellement c’est un gros point positif…
Au moment de m’en servir pour la première fois, je me suis improvisé toute seule un épisode de « La minute blonde », bien qu’aucun cheveu blond ne se cache dans ma chevelure de jais, mais bon on ne sait jamais, ils doivent pousser à l’intérieur ! Bref, il m’a fallu au moins 5 minutes pour trouver qu’un cercle de plastique bloquait la pompe du flacon, qu’il faut tourner dans un sens ou dans l’autre pour ouvrir et fermer la pompe. Bon finalement je l’ai trouvé… et retiré rageusement.

La composition

Comme d’habitude, on retrouve la composition du produit à l’arrière du flacon. Je n’y ai trouvé aucun des produits horribles que j’essaie d’éviter et qui sont maintenant connus, comme les parabens par exemple, mais je ne suis pas assez informée sur tous ces produits pour savoir si cette composition est bonne ou juste moyennement mauvaise… Je vous la livre donc ici :

– eau
– sodium laureth sulfate
– glycérine
– cocamidopropyl
– betaine
– hamamelis virginiana
– parfum
– lauryl glucoside
– sodium chloride
– sodium benzoate
– coco-glucoside
– glyceryl oleate
– limonene
– acide citrique
– tetrasodium edta
– acide salicylique
– alcool
– CI 17200 (rouge)
– CI 19140 (jaune)
– CI 42090 (bleu)

L’utilisation

L’utilisation est bien sûr très simple… plusieurs fois dans la journée, notamment en sortant du pipi-room, je mouille bien mes mains, j’appuie sur le flacon-pompe et je récolte une noisette de produit : il est semi-liquide mais on n’en perd pas bêtement dans le lavabo.

Ensuite, il suffit de bien faire mousser, de bien frotter, et de soigneusement rincer.

Quid du parfum?

J’avoue que j’étais assez intriguée par ce qu’allait donner ce mélange orange/chocolat. Je ne fais pas partie de celles qui aiment les gels douche au chocolat, au contraire, je déteste ça.
Là, nous avons une odeur vraiment très suave, où les deux éléments se font nettement sentir, bien que l’orange prenne assez rapidement le pas sur le chocolat, ce qui n’est pas pour me déplaire. Le mélange est vraiment heureux, et même si je ne fête pas Noël, l’odeur reflète bien, je trouve, l’ambiance particulière de ce moment de l’année.
Ma laver les mains avec ce produit est, depuis deux semaines, un vrai moment de plaisir. L’odeur, de plus, reste sur mes mains pendant une bonne vingtaine de minutes après le lavage.
Un seul petit bémol peut-être, je trouve que le produit ne mousse pas autant que je le souhaiterais, moi j’aime bien quand ça mousse bien… même en mouillant bien les mains, ça reste une mousse trop discrète à mon goût, et je ré-appuie souvent sur la pompe pour prendre un peu plus de produit…
Pour autant, le produit reste économique, après deux semaines d’utilisation régulière (moi toute seule, car mon mari ne veut pas lâcher son savon solide Petit Marseillais, même pour la douche), le niveau n’est pas descendu beaucoup dans le flacon.
Je sais qu’il existe un gel douche de la même collection, je pense que je vais aller voir en boutique s’il est encore en vente…
Je ne suis peut-être pas (encore) une vraie pouffe, mais je suis quand même, je l’avoue, geldouchophile !

Conclusion

Les +

– bonne contenance
– flacon translucide
– odeur très agréable, intense, qui reste un peu sur la peau
– économique

Le –

– ne mousse pas suffisamment à mon goût.

Publicités

Les commentaires sont tous modérés pendant la période des concours :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s